Macarons aux perles de menthe

Preparation : 30 minutes
Difficulté : **

Ingrédients pour 20 macarons

  • 2 g d'alginate de sodium (1 sachet)
  • 100 mL d'eau pauvre en calcium
  • 6 g de lactate de calcium (1 sachet)
  • 100 mL de sirop de menthe
  • 50 gr de chocolat noir (70% au moins)
  • 50 gr de crème fraîche épaisse
  • 40 coques de macarons

Recette de www.macaron-passion.com

1 - Nous allons tout d’abord mélanger le contenu du sachet indiqué « alginate de sodium » dans 100 ml d’eau (de préférence de l’eau en bouteille). Il est indispensable d’utiliser un mixer à pied ou un blender, sinon l’eau et la poudre auront du mal à se mélanger. En brassant bien avec un mixer, cette première préparation va devenir un peu épaisse.

2 - Nous allons maintenant préparer le contenu des perles. Ici ce sera de la menthe.
Je vais préparer tout simplement une « menthe à l’eau » avec 100ml d’eau et du sirop. N’hésitez pas à corser en sirop, pour que le goût de menthe soit bien prononcé. Il est possible de réaliser des perles avec un sirop comme dans cet exemple, ou bien un jus, une sauce etc,… aussi bien en cuisine sucrée que salée. Pour commencer je vous recommande de vous entraîner avec quelque chose de simple, comme un sirop sucré. Nous allons à présent réunir et mélanger les deux premières préparation : (alginate de sodium + eau) + (sirop + eau). Ici vous pourrez mélanger simplement avec une cuillère.

3 - Maintenant nous allons préparer le bain de trempage. C’est le bain dans lequel se formeront les petites billes. Dissolvez le contenu du sachet « lactate de calcium » dans 200 ml d’eau. Ici de l’eau du robinet convient. Mélangez à la cuillère, jusqu’à ce que le contenu du sachet soit totalement dissous.

4 - Passons à la fabrication des perles.
Avec la pipette fournie dans le kit, prélevez une partie de la solution de sirop et versez au goutte à goutte dans le bain de trempage. Les billes se forment instantanément au contact du liquide. Laissez ces billes 30 à 60 secondes dans ce bain, puis récupérez-les avec la cuillère trouée livrée dans le kit. Passez-les sous l’eau claire pour retirer le côté un peu salé du bain de trempage (vous pouvez aussi déposer ces perles dans un saladier rempli d’eau claire).

5 - Plus vous laisserez les billes dans le bain de trempage et plus leur enveloppe sera épaisse, et donc moins il y aura de liquide à l’intérieur. Mais 30 à 60 secondes comme indiqué convient très bien. La taille des billes dépend de la taille de l’orifice de la pipette. Si vous souhaitez des perles de plus gros diamètre, il suffit de couper le bout de la pipette. Celle-ci étant de forme conique, plus vous couperez en remontant le long de la pipette, plus le diamètre sera grand et donc vous obtiendrez de plus grosses billes.

6 - Vous pouvez également obtenir des perles encore plus grosses.
Trempez une cuillère à café vide dans le bain de trempage pour l’imprégner de liquide , puis avec cette cuillère prélevez une partie du mélange sirop/alginate. Plongez doucement la cuillère dans le bain de trempage et laissez glisser le contenu de la cuillère. Une grosse poche de la taille de la cuillère se forme. Rincez comme pour les autres billes.

7 - Réaliser la ganache au chocolat noir.

8 - Pour le montage des macarons, plusieurs options sont possibles (Vidéo) : - Dressez un petit bourrelet de ganache sur le pourtour d’une des coques. Ajoutez quelques perles gourmandes dans le creux laissé au milieu de la coque, puis refermez avec la seconde coque. Pour que le macaron ferme mieux, vous pouvez également ajouter un petit bourrelet de ganache sur la deuxième coque.

- Une autre option consiste à couvrir entièrement la surface de la coque de ganache, puis à déposer les perles gourmandes sur toute la coque, et de refermer avec la deuxième coque sur laquelle vous aurez également poché de la ganache.

Ce macaron est à déguster rapidement, pour deux raisons :
- Les petites billes gourmandes se gélifient au fil du temps : elles sont toujours aussi bonnes mais perdent leurs intérieure liquide. Or pour pouvoir profiter du côté « éclatant en bouche », il faut que l’intérieur soit encore liquide.
- La deuxième raison est que ces perles apportent beaucoup d’humidité, qui finira par détremper les coques de vos macarons.

Donc, consommez ces macarons dans la demi-journée pour éviter qu’ils ne se détrempent, et dans les deux heures après montage pour profiter pleinement du côté éclatant des billes.

Remarque
L'avis du bloggeur «Il s’agit ici d’un des exemples de ce que l’on appelle la « cuisine moléculaire ». Si vous voulez mon avis, ce terme désignant les effets spectaculaire de la cuisine, est un peu abusif. La cuisine moléculaire c’est aussi (et je dirais surtout) la « chimie » de la cuisine ; comprendre pourquoi et comment un ingrédient se transforme, se modifie, interagit avec d’autres ingrédients. Démontrer ce qui se passe dans nos casseroles me semble plus correspondre à la définition de « cuisine moléculaire. La réalisation de ces perles peut paraître compliquée de prime abord, mais elle est en fait extrêmement très simple. Si comme moi, vous aimez « jouer » avec ce genre produits ou procédés, il y a beaucoup de solutions qui pourront vous intéresser chez Kalys».

Laisser un commentaireLeave a Reply

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Déjà vu

No products